CUISINE DE ZIKA

Entrées chaudes


FOUL BEL KAMOUN,( MELAH W BNINE ) FÈVES AU CUMIN

 

   Je continue sur ma lancée avec les fèves fraîches , une recette familiale et traditionnelle de la cuisine Bônoise . Foul  melah w bnine cuit à la vapeur et saupoudré de cumin fraîchement moulu, vous les trouverez dans tous les coins de rue, vendus dans des cornets en papier, au printemps ce sont les fèves fraîches , l'hiver des fèves sèches ! En fait , c'est surtout la cuisine de la rue pour les démunis !

Melah w bnine se décline cuit à la vapeur et en soupe, très réconfortant et économique pour les petites bourses, au printemps et à la pleine saison, les plus démunis en font le stock pour l'hiver .

Un met à grignoter , sain !

 

 

 

 

 

 

C'est très facile, des fèves fraîches autant que vous voudrez, du sel et du cumin fraîchement moulu.

 

Salez vos fèves, les placer dans le haut du couscoussier et les cuire à la vapeur, n'hésitez pas à goûter au cour de la cuisson et saler si necessaire, les fèves doivent être très tendres.

 

Retirez et verser dans un plat  ou dans des cornets comme la cuisine de la rue !

 

saupoudrer de cumin et grignoter!

 

 melah w bninefoul akhder m'fawerfèves fraîches à la vapeur , fèves fraîchesfèvescuisine traditionnelle , plat Algériencuisine Bônoise


08/05/2012
9 Poster un commentaire

BEIGNETS D'AUBERGINES OU CÔTELETTES D'AUBERGINES

  

   BEIGNETS D'AUBERGINES OU CÔTELETTES D'AUBERGINES

 D'habitude, je fais tremper les tranches d'aubergines dans l’œuf battu puis dans la chapelure comme le faisait belle maman mais fait à ma sauce , de toute façon je vous donnerais la recette des deux versions !

comme je n'ai pas beaucoup le temps et pas de chapelure sous la main, j'ai pensé les présenter en beignets, ils ont été applaudis vivement quoique la texture ne soit pas la même que celle de la panure à la chapelure, quoiqu'il en soit, chauds , ils sont délicieux et croustillants

j'ai mis du persil dans ma pâte et j'ai laissé reposer un bon moment !

C'est une recette facile , très rapide, une autre façon de consommer les aubergines pour les réticents !

 

 

Ingrédients:

aubergines à volonté avec leur peau, lavées , essuyées et coupées en fines tranches dans la longueur ou la largeur

les saler pour les dégorger

 

Pâte à frire :

1 œuf ou plus

sel/poivre

persil

1 gousse d'ail hachée menu

farine selon le besoin

100 ml d'eau plus ou moins selon la quantité des aubergines

mélanger tous les ingrédients de façon à obtenir une pâte plutôt épaisse

laisser reposer

 

Chauffer une bonne friture

essuyer une deuxième fois les aubergines

les tremper dans la pâte à frire

puis plonger les dans la friture bien chaude

saisir rapidement sur les deux côtés puis baisser un le feu pour laisser le temps aux aubergines de cuire à l'intérieur sans cramer la panure

retirer sur du papier absorbant

consommer chaud

 

Côtelettes d'aubergines:

même procédé de préparation des aubergines

dans deux récipients:

placer dans l'un la chapelure

dans l'autre deux œufs battus à la fourchette

puis, après avoir essuyer les aubergines

tremper les dans les œufs d'abord, puis

les enrober de chapelure

les plonger dans la friture chaude et même façon de cuisson que pour les beignets

vous pouvez les accompagner d'une trempette faite d'un coulis de tomates mixées et cuites avec une gousse d'ail, sautée dans une cs d'huile de votre choix, sel/poivre, cuire jusqu'à obtention d'un coulis assez épais, et d'une salade verte !!!

servir sans attendre, c'est un succès franc

  

 

 côtelettes d'auberginesbeignets d'auberginesaubergines ,   apéritiflégumeplat ,panurepâte à frire 


28/09/2011
2 Poster un commentaire

Mes tomates provençales!

 

Un petit coucou à Mr et Mme MEYER et leur fille Brigitte.

 

 

 

 

 

 

 

 

De belles tomates lavées et coupées en 2, épépinées, salées, poivrées, de l'ail haché menu,

 

 

persil ciselé grossièrement à cuire sur les 2 faces avec très peu d'huile dans une poêle.

 

 

Les tomates ne doivent pas fondre.

 

 

Je dois dire qu'on a les plus belles tomates BIO, très savoureuses qu'adoraient les MEYER du

 

 

temps où ils étaient encore là.

 


24/09/2011
2 Poster un commentaire

SELG , épinards, aux oeufs

 

 

Selg aux œufs , épinards sauvages ou chtitha dans d'autres régions de l'Algérie, une entrée ou plat

le selg arabe n'est pas cultivé à la différence des blettes potagères à côtes blanches!

le selg est plus goûteux , consommé en saison froide comme entrée , plat ou accompagnement !

 

 

 

 

  Donc, il faut une botte ou plus c'est selon votre appétit et le nombre de personnes à table, 

3 belles gousses d'ail écrasées!!

1 petit piment rouge pilé,

du sel, salez en dernier une fois la masse tombée

2 gros œufs 

3 cs d'huile neutre

  

 

 

 

Trier et laver les branches de blettes, ne pas jeter les côtes si elles sont tendres, les couper

 

grossièrement. Faire revenir dans un peu d'huile, l'ail écrasé avec le piment, dès que l'odeur de

 

l'ail se dégage, jeter les blettes dessus , la tomate , remuer,  et laisser cuire à découvert 2 à 3 mn

ne pas brûler l’ail !

 

saler légerement, coutinuer la cuisson qui jusqu'à évaporation du liquide sans toutefois

 

assécher, casser les œufs sur la préparation, mélanger, attendre 30 secondes puis retirer du

 

feu.

 

Vous pouvez remplacer la tomate par de l'harissa.

 

Se sert en plat unique avec du pain ou en accompagnement

 

vous pouvez vous passer des œufs 

 


24/09/2011
2 Poster un commentaire