CUISINE DE ZIKA

Pâtes traditionnelles


COUSCOUS A L'AGNEAU ET AUX LEGUMES

 

    Un bon couscous  à l'agneau et aux légumes des weekends, en principe c'est les jours où toute la famille est réunie qu'on prépare le couscous ou autres pâtes traditionnelles, c'est très convivial !

un couscous à l'agneau , pur délice et aux légumes de saison! En principe, on ajoute pas de pommes de terre, seulement voilà, toutes les mères de familles le font pour faire manger les enfants qui se mettent à chercher la pomme de terre dans leur assiette et rechignent à manger le couscous sans !!

 

 

 

pour 6 personnes:

600 g de couscous moyen

1 morceau de viande par personne

1 gros oignon émincé

1 poignée de pois chiches trempés la veille

2 bâtons de cannelle

1 petite cc de poivre du moulin

1 cs de smen, ( beurre clarifié)

3 pommes de terre

3 courgettes

3 carottes

1 belle aubergine ( facultatif ), perso j'aime bien

1 grosse noix de beurre

  

La préparation du couscous Ici

 

   Malgré la chaleur, il a été le bienvenu, servi avec un bon verre de petit lait ( lben) bien frais, que demande le peuple de plus!!!!

 

 couscous couscous à l'agneau et légumescouscous du weekend , couscous traditionnel 

 


10/06/2012
2 Poster un commentaire

M'HAMSA BEL FOUL AKHDER ( PETITS PLOMBS AUX FÈVES FRAÎCHES )

M'hamssa bel foul akhder,  petits plombs aux fèves fraîches, recette INÉDITE du terroir Bônois et de la cuisine Algérienne typique préparée par les Bônois de souche, un plat de pâtes simple , économique et rapide, des pâtes préparées à la saison des fèves fraîches , délicieuses pour les grandes et petites bourses,   Une bonne petite recette avec des fèves bien tendres, un vieux plat méconnu de pâtes traditionnelles, juste savoureux que l'on consomme en hiver les jours de grand mauvais temps ou à la saison des fèves fraîches quand on ne peut pas sortir faire les courses , alors on puise dans les réserves, les légumes du jardin, on a tout à portée de main! 

Un plat savoureux et réconfortant !!

M'hamssa : berkoukess ou aïch dans d'autres régions.

 

 

Ingrédients: 

500 g de fèves fraîches décortiquées,

400 g de petits plombs,

1 oignon haché,

4 cs d'huile,

sel, pas de poivre, la recette d'origine est ainsi faite

dans notre cuisine du terroir, on ne mélange pas les épices ni ne mettons toutes les épices en même temps, cela masquerait le goût des produits de base, chaque plat a ses propres épices !

 

mhamssa foul akhder - petits plombs fèves fraîches1.jpg

Faire revenir l'oignon dans l'huile avec les fèves lavées,

mouiller avec 1 litre d'eau environ, on peut être amené à en rajouter

couvrir et laisser cuire les fèves, saler.

A la cuisson des fèves , ajouter de l'eau si nécessaire, porter à ébullition et,

ajouter les pâtes, qui doivent cuire al denté et sans assécher la préparation .

 

 

 m'hamssam'hamssa bel foul akhderfèves fraîches ,  cuisine Algérienneterroir Bônoisplat traditionnel , pâtespetits plombs 


04/05/2012
5 Poster un commentaire

DOUAIDA - DOUIDA ( plat de vermicelle au poulet )

Des vermicelles au poulet, douaida ou douida pour d'autres régions d'Algérie, un plat de pâtes traditionnel Bônois authentique, peut se décliner à l'agneau ou au mouton .

         C'est un plat traditionnel Bônois, préparé lors des fêtes religieuses ou familiales tout autant que tlaitli, mkartfa, graytlia, rechta, trida, ftir .

On les présente aussi pour la mi ramadan ( laylet enoss ), et laylet el kadr, les weekend pour changer du couscous !

 

 

 

      La recette est identique à celle de TLAITLI  ou tlitli , déjà postée sur mon blog .

 

Ingrédients: 
Poulet, autant de morceaux qu'il y a de personnes à table
2 gros oignons râpés,
bâtons de cannelle,
smen ( beurre clarifié), 1 cs
pois-chiches trempés 1 bonne poignée,
sel poivre,
500 g de gros vermicelles
œufs durs pour le décor , facultatif
beurre frais 50g.
 
Préparation: 
 
Faire revenir le poulet en morceaux avec l'oignon râpé,cannelle,poivre dans du smen,
mouiller avec 2 l d'eau,
ajouter les pois-chiches noués dans un morceau de toile à gaz,
couvrir laisser cuire.
Dans un plat creux,enduire les vermicelles avec 2càs d'huile,
verser dans le haut d'un couscoussier et cuire jusqu'à ce que la vapeur s'en échappe ,1 seule fois.
verser dans une jatte et séparer les pâtes avec une fourchette
Retirer les morceaux de poulet et les pois-chiches une fois cuits,n'oublier pas de saler.
filtrer le bouillon pour retirer l'oignon,
remettre le bouillon dans la marmite faire bouillir ensuite verser les langues d'oiseaux,
remuer pour que cela ne colle pas,cuire vos pâtes,elles  doivent rester al denté,
ajouter de l'eau par petite quantité si besoin
Hors du feu,ajouter le beurre frais,servir et décorer à votre guise

 

 

 

 douida / douaidapâtes traditionnellesplat Algérien ,   ramadanpâtes Algériennespâtes , pouletpois chiches 


06/12/2011
5 Poster un commentaire

M'HAWER M'ZAAFAR (couscous au safran )

             COUSCOUS SAFRANÉ AU MOUTON ET BOULETTES RÔTIS 

 

 

 

        Le couscous au safran, est présenté lors de grandes cérémonies.

 

Le bouillon est à base exclusive de viande de mouton.

Pour 6 personnes :

600 à 700 g de couscous fin 

1 kg de viande de mouton en morceaux coupée dans l'épaule ou le gigot.

200 g de viande hachée

2 à 3 oignons secs

3 bâtons de cannelle + 1 pincée en poudre

1 c s de beurre clarifié ( smen)

100 g de beurre fermier

poivre, sel, 1 poignée de pois-chiches

des œufs durs

des pistils de safran trempés dans un peu d'eau

 

Placer la viande dans un faitout, ajouter les oignons hachés, bâtons de cannelle, poivre, faire revenir, couvrir généreusement d'eau, ajouter les pois chiches noués dans un carré de gaze, couvrir et laisser mijoter

 

cuire les œufs , les écaler et les tremper dans l'eau safranée

 

Mélanger la viande hachée avec du poivre , 1 pincée de cannelle et du sel, formez en des boulettes et les ajouter au bouillon.

 

Dans une jatte ou une grande terrine , verser le couscous, l'enduire de 3 c s d'huile, faire pénétrer afin que tous les grains soient enduits.

 

Verser dessus 1 verre d'eau, bien mélanger, puis placer le couscous dans le haut du couscoussier que vous placez au dessus du faitout et laisser monter la vapeur.

 

Une fois la vapeur bien montée, retirer le haut du couscoussier et le placer au dessus d'une marmite puis verser dessus de l'eau bouillante que vous aurez pris soin de préparer à l'avance.

 

Bien égoûter et verser le couscous dans la jatte, qu'il faut égrainer à l'aide d'une fourchette de préférence, Ajouter l'eau safranée bien mélanger, saler à ce moment, retirer les oeufs de l'eau et réserver

 

Recommencer l'opération une. 2ème fois mais sans utiliser d'eau bouillante cette fois ci.

 

Verser dans la jatte , séparer les grains de couscous, ajouter le beurre fermier , mélanger, couvrir et réserver

 

Retirer les morceaux de viande une fois tendres, les boulettes , les rôtir dans une noisette de beurre à la poêle. Le noué de pois chiche, et filtrer le bouillon , y remettre les pois chiches débarrassés de la gaze

Garder au chaud.

 

Dresser votre couscous dans un plat, arroser de bouillon chaud, les pois chiches au milieu , un morceaux de viande, 1 oeuf dur par personne et autant de boulettes que vous voudrez.

 

On accompagne toujours de petit lait bien frais.

 

Pour l'histoire, m'hawer est un couscous fin, préparé à la maison par nos grands mères , tantes , les femmes les plus âgées qui s'en occupent et se sont d'énormes quantités, des sacs de 50 kg quelles roulaient, la préparation et le séchage du couscous durent de 4 à plusieurs jours, toute la famille se rassemble pour préparer les provisions (awla) de l'année, les pâtes traditionnelles telles que couscous moyen, fin, gros, car les préparations de couscous diffèrent selon que c'est pour le quotidien ou pour des cérémonies , on utilise du couscous fin pour m'hawer et masfouf, mkartfa, graïtlia, rechta, zrayga, korssa pour jéri, m'hamssa, tout était préparé et roulé main, les machines n’existaient pas encore, le couscous maison est de loin le meilleur car préparé avec de la semoule de grande qualité de blé dur, toutes les réserves de légumes secs, les épices, nettoyées et moulues, pour qu'enfin l'on puisse passer l'hiver tranquille!


07/11/2011
0 Poster un commentaire

COUSCOUS AU POULET ET AUX LEGUMES

Un couscous des weekends et vendredi, couscous convivial !!

 

 

artimage_439224_3734950_201110313955830.jpg

Le couscous au poulet et légumes, couscous Algérien, un plat traditionnel que l'on sert à toute occasion familiale et à la bonne franquette, c'est un couscous de tous les jours, très réconfortant aussi par temps froid, ce qui n'est pas le cas du couscous m'hawer au safran et bnedaqs des grandes occasions officielles et religieuses !

Je dois dire que l'on utilise exclusivement de la viande d'agneau ou mouton pour les pâtes traditionnelles, personnellement, on consomme beaucoup de volaille à cause des enfants qui n'apprécient pas du tout les viandes ovines !

 

   

 

 

  

Pour 8 à 10 personnes:

Bien-sûr il vous faut 1 kg de couscous 

De la viande de mouton ( j'ai pris du poulet ) un morceau par personne,

 2 oignons émincés,  2 

bâtons de cannelle,  poivre,  sel,

 une poignée de pois-chiches trempés la veille,

3 courgettes,  3 

3 carottes,

 3 navets,

 1 aubergines ( facultatifs, moi j'aime bien) ,

3 p. de terre,

2 tomates facultatif

des cardes coupées en tronçons ( je n'en avais pas sous la main ) ,

 du chou blanc si disponible

des piments verts. Facultatif

1 cs de smen ( beurre clarifié)

1 cs d'huile neutre

 

Toute l'histoire, c'est de préparer un bon pot- au- feu en faisant revenir la viande ou le poulet  avec l'oignon haché dans le smen et l'huile,

 mouiller avec 2 à 3 litres d'eau selon le nombre de personnes,  plonger les pois-chiches,  bâtons de cannelle,  poivre,  le sel 

sera ajouté à la cuisson des pois-chiches.  Ajouter les légumes, pommes de terre et navets en dernier, rectifier l'assaisonnement.

 

préparation du couscous :

 

Dans une jatte ou une grande terrine , verser le couscous, l'enduire de 3 c s d'huile, faire pénétrer afin que tous les grains soient enduits.

Verser dessus 1 verre d'eau, bien mélanger, puis placer le couscous dans le haut du couscoussier que vous placez au dessus du faitout et laisser monter la vapeur.

Une fois la vapeur bien montée, retirer le haut du couscoussier et le placer au dessus d'une marmite puis verser dessus de l'eau bouillante que vous aurez pris soin de préparer à l'avance.

Bien égoûter et verser le couscous dans la jatte, qu'il faut égrainer à l'aide d'une fourchette de préférence, Ajouter l'eau safranée bien mélanger, saler à ce moment, retirer les oeufs de l'eau et réserver

Recommencer l'opération une. 2ème fois mais sans utiliser d'eau bouillante cette fois ci.

Verser dans la jatte , séparer les grains de couscous, ajouter le beurre fermier , mélanger, couvrir et réserver

 

votre couscous est prêt à être servi.

    

 

 couscous traditionnelcouscous à l'agneau et légumesagneau , couscous légumesplat Algérien 


30/10/2011
0 Poster un commentaire


Ces blogs de Cuisine pourraient vous intéresser